[printemps en béarn] #5

à lescar, le vallon de la banère respire la sérénité. un chemin longe le canal du lescourre qui circule en contre bas. le coteau est recouvert d’acacias qui sont entrain de prendre leurs vêtements d’été. dans l’attente de verdir, les jeunes pousses offrent un éclairage or qui scintille sous les rayons du soleil de la fin d’après-midi.

à l'aquarelle, sur une hauteur de face, une tour qui prend appui de part et d'autres sur des bâtis anciens, à gauche il est en ruine ; à droite, il semble sur pied avec une petite toiture. devant en premier plan des arbres (acacias) montent haut, leur feuillage léger est doré.
vallon de la banère, lescar (64 – France), aquarelle plein air, cécile van espen, 30 x 40 cm, sur papier sans acide, 425 g/m2, 24 mars 2020

alors que l’actualité nous impose un confinement et qu’une certaine morosité plane, mon activité professionnelle, aquarelliste plein air, m’amène quotidiennement à sillonner les routes du béarn dans le respect des consignes sanitaires afin d’éviter la propagation du coronavirusCOVID-19.

régulièrement, je partagerai mes travaux sur les différents réseaux sociaux que j’anime afin de vous faire profiter, modestement, de l’explosion du printemps. je publierai certaines de mes aquarelles, les dernières, celles saisies dans les rues de lescar ou dans notre belle région.

pour l’artiste que je suis, le printemps est une saison particulière dont il est impossible de faire l’impasse. la vie reprend ses droits avec impatience. l’explosion de la végétation apporte une grande légèreté aux paysages qui se trouvent rehaussés de couleurs acidulées, fraiches… la légèreté de la peinture à l’aquarelle, telle que je la pratique, est propice à rendre cette beauté éphémère.

par cette “intrusion” volontaire et régulière sur vos écrans, j’espère vous apporter un peu poésie et de beauté. avec cette fenêtre ouverte, je vous invite à re-découvrir l’environnement qui vous entoure, à vous le re-approprier, à l’apprécier.

3 réponses sur “[printemps en béarn] #5”

  1. Très bien réussie ta BAnère! Comment réserves-tu les blancs autour des arbres? Je suppose que bien sûr tu n’utilises pas de drawing gum. Tu les dessines au crayon? . Moi j’ai peint ma glycine cet après-midi (pas finie) et hier une primevère. Continue tes sorties aquarelles, je me régale. Bises. Christiane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *