atelier aquarelle 06

sapin de noël, vierge de toute décoration, peint à l'aquarelle dans des tonalités de vert, il prend la moitié du plan. Côté droit, partie basse, le titre du tutoriel en rouge, sur deux lignes séparées par un trait rouge

Profitez de ne pas avoir eu le temps de décorer le sapin de Noël pour bien l’observer et comprendre la dynamique exprimée par son branchage et ses aiguilles. En quelques gestes, vous pouvez le poser à l’aquarelle

A l’aquarelle, vivez pleinement les fêtes de fin d’année !

J’ai réalisé ce tutoriel à partir de ma pratique intuitive. Elle se base :

  • sur l’observation du modèle ou de l’environnement ;
  • la perception des mouvements du modèle ;
  • sur une bonne connaissance de la manipulation du pinceau.

Elles s’acquièrent avec le temps…

Avec ce film, j’espère que vous aurez une meilleure approche de ma technique. Egalement, je souhaite que vous appréciez cette pratique artistique proche de la méditation pleine conscience.

Belle aquarelle !

Cécile.

Atelier Aquarelle 05

Sapins, Page titre du tutoriel Atelier Aquarelle 05. En fond, en bleu outremer, le profil d'une pente sur laquelle sont posés les silhouettes de 5 sapins

Pour passer agréablement ce nouvel épisode de confinement, je vous propose de créer de petits paysages de sapins pour agrémenter vos paquets cadeaux de fin d’année ou pour faire des cartes de voeux.

Pas d’atelier de peinture à l’aquarelle d’après nature, mais un atelier qui s’appuie sur l’imaginaire… Prenez plaisir à préparer les fêtes !

J’ai réalisé ce tutoriel à partir de ma pratique intuitive. Elle se base :

  • sur l’observation du modèle ou de l’environnement ;
  • la perception des mouvements du modèle ;
  • sur une bonne connaissance de la manipulation du pinceau.

Elles s’acquièrent avec le temps…

Avec ce film, j’espère que vous aurez une meilleure approche de ma technique. Egalement, je souhaite que vous appréciez cette pratique artistique proche de la méditation pleine conscience.

Belle aquarelle !

Cécile.

Atelier Aquarelle 04

Citrouille Page de présentation de l'atelier aquarelle 04 ; à gauche en gros plan une citrouille ; à droite, en bas de la feuille le titre et la signature

Pour passer agréablement ce nouvel épisode de confinement, je vous propose de saisir à l’aquarelle une citrouille. Peinture à l’aquarelle d’après nature une citrouille revient à saisir les mouvements du fruit et à les poser en quelques gestes sur le papier… Observer, comprendre pour aquareller en respectant le jeu d’ombres et de lumière. Devenez économe de vos gestes et votre fruit s’en trouvera valorisé !

Bel atelier à vous.

J’ai réalisé ce tutoriel à partir de ma pratique intuitive. Elle se base :

  • sur l’observation du modèle ou de l’environnement ;
  • la perception des mouvements du modèle ;
  • sur une bonne connaissance de la manipulation du pinceau.

Elles s’acquièrent avec le temps…

Avec ce film, j’espère que vous aurez une meilleure approche de ma technique. Egalement, je souhaite que vous appréciez cette pratique artistique proche de la méditation pleine conscience.

Belle aquarelle !

Cécile.

Hortensia : Atelier Aquarelle 03

Hortensia, visuel de présentation de l'atelier aquarelle 03, il s'agit d'une fleur d'hortensia, placée sur la gauche de l'image et sur toute la hauteur. La boule de fleurons a des tonalités qui oscillent du rose au vert en passant par l'ocre. Les feuilles sont vertes avec les reflets roses sur la dentelure.

Hortensia, une des dernières fleurs de l’été à saisir avec ses couleurs d’automne. Pour passer agréablement ce nouvel épisode de confinement, je vous propose de saisir à l’aquarelle une fleur d’hortensia. Il y en a encore à cueillir, souvent elles débordent des jardins.

Si vous en repérez une, sonnez chez l’heureux (se) jardinier (e). En gardant les distances voulues par le protocole sanitaire, expliquez-lui votre projet artistique. Il sera très heureux de vous aider. Vivez un beau moment d”échange et de peinture à l’ aquarelle !

La technique que je vous propose est pour la pose de petits modèles. Si vous souhaitez peindre un hortensia sur un papier grand format, la technique est différente. Elle vous permettra un autre rendu. A suivre, peut-être dans un prochain tuto…

Retrouvez le précédent tuto aux couleurs d’automne, le chêne rouge d’Amérique.

Pour recevoir tous les tutoriels au moment de leur publication, abonnez-vous à ma chaîne You Tube, Cécile Van Espen.

J’ai réalisé ce tutoriel à partir de ma pratique intuitive. Elle se base :

  • sur l’observation du modèle ou de l’environnement ;
  • la perception des mouvements du modèle ;
  • sur une bonne connaissance de la manipulation du pinceau.

Elles s’acquièrent avec le temps…

Avec ce film, j’espère que vous aurez une meilleure approche de ma technique. Egalement, je souhaite que vous appréciez cette pratique artistique proche de la méditation pleine conscience.

Belle aquarelle !

Cécile.

Chêne rouge : atelier aquarelle 02

Chêne rouge d'amérique, feuillage dans les oranges

Chêne rouge d’Amérique : profitons des couleurs d’automne pour poser à l’aquarelle un chêne rouge d’Amérique et peindre en plein air.

Aquarelliste, je suis à l’écoute de l’environnement naturel, culturel… Par l’observation, la compréhension des dialogues entre les éléments, j’interprète le milieu qui m’accueille. Donc, sensible au respect de la nature, des humains et de tous les êtres vivants, je développe mon art au service des valeurs qui m’animent. Aussi, par le bais de l’aquarelle, j’essaie de mettre en valeur la beauté des éléments qui nous entourent. Aussi, j’espère que vous les apprécierez autant que moi… que vous vous donnerez le temps de les observer et de les coucher sur papier.

Enfin, pour passer agréablement cette nouvelle période de confinement, je vous propose de saisir à l’aquarelle un chêne rouge d’Amérique. Mais, cette technique peut s’appliquer à d’autres essences avec d’autres couleurs. Alors, prenez le temps de bien observer les mouvements du feuillage de l’arbre que vous avez choisi. Ainsi, vivez un beau moment en aquarelle !

Découvrez d’autres tutoriels que je réalise pour vous, sur ma chaîne You Tube, Cécile Van Espen

Vous souhaitez rejoindre un des ateliers que j’anime. Rendez vous dans la rubrique : cours et stages.

Je l’ai réalisée à partir de ma pratique intuitive. Elle se base :

  • sur l’observation du modèle ou de l’environnement ;
  • la perception des mouvements du modèle ;
  • sur une bonne connaissance de la manipulation du pinceau.

Elles s’acquièrent avec le temps…

Avec ce film, qui devrait être suivi d’autres, j’espère que vous aurez une meilleure approche de ma technique. Egalement, je souhaite que vous appréciez cette pratique artistique proche de la méditation pleine conscience.

Belle aquarelle !

Cécile.

Pinceau : Atelier Aquarelle 01

Pinceau à réserve d’eau, outil par excellence de l’aquarelliste. Alors, plutôt que de poser votre regard au loin, très loin, regardez l’outil qui vous permet de vous exprimer à l’aquarelle. Il est tellement proche de vous…

Afin passer agréablement cette nouvelle période de confinement, j’ai réalisé cette courte video – tutoriel. Ainsi, je vous propose une initiation à la peinture à l’aquarelle. Car, d’autres tutoriels vont suivre. Ainsi, mon objectif est de vous permettre de vous exprimer en posant votre regard autour de vous.

Vous appréciez ce tutoriel ? Découvrez en d’autres sur ma chaîne You Tube : Cécile Van Espen. Abonnez-vous !

Egalement, vous pouvez rejoindre un des ateliers que j’anime.

Je l’ai réalisée à partir de ma pratique intuitive. Elle se base :

  • sur l’observation du modèle ou de l’environnement ;
  • sur une bonne connaissance de la manipulation du pinceau.

Les deux s’acquièrent avec le temps…

Avec ce film, qui devrait être suivi d’autres, j’espère que vous aurez une meilleure approche de ma technique. Egalement, je souhaite que vous appréciez cette pratique artistique.

Bonne aquarelle !

Cécile.

[printemps en béarn] #fin

alors que l’actualité nous imposait un confinement et qu’une certaine morosité planait, mon activité professionnelle, aquarelliste plein air, m’amènait quotidiennement à sillonner les routes du béarn dans le respect des consignes sanitaires afin d’éviter la propagation du coronavirusCOVID-19.

durant ces deux mois, régulièrement, j’ai partagé mes travaux sur les différents réseaux sociaux que j’anime afin de vous faire profiter, modestement, de l’explosion du printemps. j’ai publié certaines de mes aquarelles, les dernières, celles saisies dans les rues de lescar ou dans notre belle région.

pour l’artiste que je suis, le printemps est une saison particulière dont il est impossible de faire l’impasse. la vie reprend ses droits avec impatience. l’explosion de la végétation apporte une grande légèreté aux paysages qui se trouvent rehaussés de couleurs acidulées, fraiches… la légèreté de la peinture à l’aquarelle, telle que je la pratique, est propice à rendre cette beauté éphémère.

par cette “intrusion” volontaire et régulière sur vos écrans, j’espère vous avoir apporté un peu poésie et de beauté. avec cette fenêtre ouverte, je vous ai invité à re-découvrir l’environnement qui vous entoure, à vous le re-approprier, à l’apprécier.

[printemps en béarn] #16

à l'aquarelle, un iric d'un fleuron aux pétales bleu et blanc sur l'intérieur. également, un bouton pointe sur la droite.

quelques iris aux tonalités bleu ont fleuri dans mon petit jardin ; une floraison modeste, cette année les fleurs étaient peu nombreuses…

à l'aquarelle, un iric d'un fleuron aux pétales bleu et blanc sur l'intérieur. également, un bouton pointe sur la droite.
Iris, aquarelle plein air, cécile van espen, 36 x 48 cm, papier sans acide, 425 g/m2, 3 mai 2020

alors que l’actualité nous impose un confinement et qu’une certaine morosité plane, mon activité professionnelle, aquarelliste plein air, m’amène quotidiennement à sillonner les routes du béarn dans le respect des consignes sanitaires afin d’éviter la propagation du coronavirusCOVID-19.

régulièrement, je partagerai mes travaux sur les différents réseaux sociaux que j’anime afin de vous faire profiter, modestement, de l’explosion du printemps. je publierai certaines de mes aquarelles, les dernières, celles saisies dans les rues de lescar ou dans notre belle région.

pour l’artiste que je suis, le printemps est une saison particulière dont il est impossible de faire l’impasse. la vie reprend ses droits avec impatience. l’explosion de la végétation apporte une grande légèreté aux paysages qui se trouvent rehaussés de couleurs acidulées, fraiches… la légèreté de la peinture à l’aquarelle, telle que je la pratique, est propice à rendre cette beauté éphémère.

par cette “intrusion” volontaire et régulière sur vos écrans, j’espère vous apporter un peu poésie et de beauté. avec cette fenêtre ouverte, je vous invite à re-découvrir l’environnement qui vous entoure, à vous le re-approprier, à l’apprécier.

[printemps en béarn] #15

à l'aquarelle, une falaise prend presque toute la feuille. sur les hauteurs des rapaces planent.

à aste-béon, les vautours planent au dessus de la falaise, bien au dessus de l’agitation actuelle qui secoue la vallée d’ossau, le béarn, la france ou la planète… à leur pied le petit espace muséographique qui leur est dédié est fermé. cependant, les vautours font fi du confinement. c’est un réel plaisir de les voir planer au dessus de ma tête.

à l'aquarelle, une falaise prend presque toute la feuille. sur les hauteurs des rapaces planent.
la falaise aux vautours, aste-béon (64 – France), aquarelle plein air, cécile van espen, 36 x 48 cm, papier sans acide, 425 g/m2, 4 mai 2020

alors que l’actualité nous impose un confinement et qu’une certaine morosité plane, mon activité professionnelle, aquarelliste plein air, m’amène quotidiennement à sillonner les routes du béarn dans le respect des consignes sanitaires afin d’éviter la propagation du coronavirusCOVID-19.

régulièrement, je partagerai mes travaux sur les différents réseaux sociaux que j’anime afin de vous faire profiter, modestement, de l’explosion du printemps. je publierai certaines de mes aquarelles, les dernières, celles saisies dans les rues de lescar ou dans notre belle région.

pour l’artiste que je suis, le printemps est une saison particulière dont il est impossible de faire l’impasse. la vie reprend ses droits avec impatience. l’explosion de la végétation apporte une grande légèreté aux paysages qui se trouvent rehaussés de couleurs acidulées, fraiches… la légèreté de la peinture à l’aquarelle, telle que je la pratique, est propice à rendre cette beauté éphémère.

par cette “intrusion” volontaire et régulière sur vos écrans, j’espère vous apporter un peu poésie et de beauté. avec cette fenêtre ouverte, je vous invite à re-découvrir l’environnement qui vous entoure, à vous le re-approprier, à l’apprécier.

[printemps en béarn] #14

à lescar, les coquelicots émergent en bordure du macadam, le long de l’avenue roger-cadet qui, d’ici quelques mois, ne proposera plus cette vue sur la cité historique. un lotissement est entrain de faire son apparition dans le champ de boutons d’or… en ce jour de temps incertain, le haut-vent de l’abri à vélo du complexe désiré-garrain fut de bonne augure.

à noter : les aquarelles peintes dans lescar seront présentées au cours du 4ème trimestre 2020, 3 rue de satao à Lescar. permanence de cécile van espen tous les mercredis de 10h à 12h, rencontre avec l’aquarelliste sur rendez-vous par mail.

à l'aquarelle, en premier plan sur la droite, des coquelicots, derrière, en fond, à peine lisible, la sillouhette de la cité de lescar
rue roger-cadet, lescar (64 – France), aquarelle plein air, cécile van espen, 30 x 40 cm, papier sans acide, 425 g/m2, 7 avril 2020

alors que l’actualité nous impose un confinement et qu’une certaine morosité plane, mon activité professionnelle, aquarelliste plein air, m’amène quotidiennement à sillonner les routes du béarn dans le respect des consignes sanitaires afin d’éviter la propagation du coronavirusCOVID-19.

régulièrement, je partagerai mes travaux sur les différents réseaux sociaux que j’anime afin de vous faire profiter, modestement, de l’explosion du printemps. je publierai certaines de mes aquarelles, les dernières, celles saisies dans les rues de lescar ou dans notre belle région.

pour l’artiste que je suis, le printemps est une saison particulière dont il est impossible de faire l’impasse. la vie reprend ses droits avec impatience. l’explosion de la végétation apporte une grande légèreté aux paysages qui se trouvent rehaussés de couleurs acidulées, fraiches… la légèreté de la peinture à l’aquarelle, telle que je la pratique, est propice à rendre cette beauté éphémère.

par cette “intrusion” volontaire et régulière sur vos écrans, j’espère vous apporter un peu poésie et de beauté. avec cette fenêtre ouverte, je vous invite à re-découvrir l’environnement qui vous entoure, à vous le re-approprier, à l’apprécier.