Aquarelles de Lescar

Aquarelles de Lescar

Rue Luc, Lescar, Béarn (64 – France), donc, aquarelle in situ peinte par Cécile Van Espen le 30 août 2019. Et, posée sur papier Hahnemühle 425 g/m2 de format 30 x 40 cm.
Côte du Parvis, Lescar, Béarn (64 – France), donc, aquarelle in situ peinte par Cécile Van Espen le 18 mars 2020. Et, posée sur papier Hahnemühle 425 g/m2 de format 30 x 40 cm (collection privée).
En chemin pour la saint Jean, Lescar, Béarn (64 – France), donc, aquarelle peinte par Cécile Van Espen le 29 juin 2020. Et, posée sur papier Hahnemühle 425 g/m2 de format 30 x 40 cm. Mois de juin, calendrier chevalet Lescar 2022 (collection privée).
Ancienne cathédrale, Lescar (64 – France) ; Aquarelle peinte en plein air, sur site, par Cécile Van Espen, 30 x 40 cm, sur papier Hahnemühle 425 g/m2, 23 février 2020 – Mois de mai, calendrier chevalet Lescar2022
Vallon de la Banère donc à Lescar (64 – France). Aquarelle réalisée en plein air par Cécile Van Espen, le 24 mars 2020. Posée sur papier Hahnemühle 425 et de format 30 x 40 cm – Mois d’avril, calendrier chevalet Lescar2022
Avenue de l’Ousse, Lescar (64 – France) ; Aquarelle peinte en plein air, sur site, par Cécile Van Espen, 30 x 40 cm, sur papier Hahnemühle 425 g/m2, 24 février 2020 – Mois de mars, calendrier chevalet Lescar2022
Remparts sud, Lescar (64 – France) ; Aquarelle peinte en plein air, sur site, par Cécile Van Espen, 30 x 40 cm, sur papier Hahnemühle 425 g/m2, 1 mars 20218 – Mois de février, calendrier chevalet Lescar2022
Remparts sud, Lescar (64 – France) ; Aquarelle peinte en plein air, sur site, par Cécile Van Espen, 30 x 40 cm, sur papier Hahnemühle 425 g/m2, 23 février 2020 – Mois de janvier, calendrier chevalet Lescar2022
Pleine lune sur les Arroumégas, Lescar (64 – France), aquarelle Cécile Van Espen, 24 x 32 cm, papier Hahnemühle 425 g/m2, 31 décembre 2021
Moulin, quartier Eslayou, donc à Lescar (64 – France). Aquarelle en plein air réalisée par Cécile Van Espen le 20 mars 2020. Donc posée sur papier Hahnemühle 425 et au format 30 x 40 cm.
Rue Roger-Cadet (détail), donc à Lescar (64 – France). Aquarelle en plein air réalisée par Cécile Van Espen le 7 avril 2020. Donc posée sur papier Hahnemühle 425 et au format 30 x 40 cm.

LESCAR en aquarelles

Lescarienne, j’ai peint mes premières aquarelles en plein air dans la cité béarnaise. Car, ancienne capitale et ancien évéché du Béarn, la ville offre des vues très intéressantes et très diverses à aquareller. Egalement, Lescar dispose d’une grande variété de sujets. En effet, ils vont du patrimoine historique au patrimoine industriel sans oublier un environnement paysager riche. Car, des espaces aménagés pour l’accueil du public cohabitent avec des zones environnementales préservées ou avec des terres agricoles cultivées ou destinées à l’élevage.

Aquarelliste, avec mon moyen d’expression favori, je développe une grande attention vis à vis de mon proche environnement. De plus, je suis très attentive au patrimoine. Mais aussi à l’écoute de valeurs écologiques et des concepts alter-mondialistes. De ce fait, je pense que l’Art permet la diffusion de notions essentielles en faveur d’une société plus respectueuse de l’Humain et de la planète Terre.

Adepte de l’école de la vie, aquarelliste depuis l’adolescence je me suis auto-initiée à l’aquarelle. Par le biais de rencontres, qu’elles soient humaines ou environnementales, je me suis enrichie. Et, aujourd’hui, je souhaite aller au-delà par la transmission de ma passion et de ma pratique telles que je les ressens.

Car, je cherche à saisir le dialogue intime qui se créée entre les éléments architecturaux et paysagers. Aussi, je les observe au cours des saisons ou des ans. De plus, je les lis au fil des siècles. De même, en quête de l’épure, à fleur de pinceau, je retranscris les mouvements que je perçois. Ainsi, ils donnent sens à ma perception de la vie.