Sur le Chemin du Mont

Carnet d'aquarelles, Mont-Saint-Michel, sur le chemin du Mont, détail

Au printemps, j’ai suivi le “Chemin du Mont” de Cherbourg-en-Cotentin au Mont-Saint-Michel. Dans mon sac à dos, tout le matériel d’aquarelliste. Je suis partie pour découvrir une région, la Normandie. J’avais l’intention de poser à l’aquarelle mes émotions. Le temps a accompagné ma démarche. Malgré le vent froid, le soleil était au rendez-vous lors du cheminement le long de la presqu’ile nord du Cotentin. Egalement, il était là pour la traversée de la baie du Mont-Saint-Michel. Et, tout au long du “chemin du Mont”, il s’est montré généreux. Mais, il y a quand même eu un peu de pluie et une grosse tempête …

Finalement, j’ai réalisé plus de quarante aquarelles. Je les ai réunies dans un carnet d’aquarelles, elles sont accompagnées de petits textes. Edité par Art et Environnement, l’ouvrage sortira début septembre. Découvrez sa présentation en suivant le lien : de Cherbourg-en-Cotentin au Mont-Saint-Michel. Dès à présent, je vous invite à réserver votre exemplaire, vous pouvez m’envoyer un mail (contact@artetenvironnement.fr) ou un SMS au 06.84.85.97.86.

Egalement, retrouvez mon aventure, je la publie en différé sur le blog : Sur le Chemin… , et, vous pouvez vous abonner au blog.

Je vous remercie de votre soutien et de votre confiance,

Cécile

Genêts, Mont-Saint-Michel, Manche (50 – France), donc aquarelle peinte in situ par Cécile Van Espen, posée sur papier 270 g/m2 et au format 16,8 x 24 cm, 19 avril 2023

Sur le chemin des miquelots

Du 6 au 20 avril, je pars sur le chemin des miquelots. Chemin de Compostelle, il converge vers le Mont-Saint-Michel. Pour cette courte aventure, j’ai choisi de me confronter aux éléments en suivant le sentier des douaniers ou le GR 223. Donc, je descendrai de Cherbourg-en-Cotentin vers le Mont-Saint-Michel.

Sur le chemin des miquelots, visuel

Comme précédemment, dans mon sac à dos, un atelier “ambulant”. Tout mon matériel d’aquarelliste va vivre l’aventure à mes côtés. Ainsi, je pars avec 3 blocs de papier Hahnemühle grain torchon 270 g/m2 et au format 17 x 24 cm. Egalement, je glisse dans ma banane une petite palette de 20 godets. Longeant la Manche, j’ai privilégié des tonalités de bleu. Mais, en toute confidence, je ne connais ni la région, ni les milieux marins, la composition de ma palette reste arbitraire. Donc, elle s’appuie sur mon imaginaire.

Sur le chemin…

En parallèle, je redoute le climat… car, entre les vents marins, l’humidité, je ne connais pas ma capacité à peindre en toutes circonstances. Bref, l’aventure me semblait intéressante. D’autant que si j’atteins mon objectif, je traverserai la baie à pied (j’ai booker un guide) pour arriver directement au Mont. J’ai réservé ma dernière nuit au refuge du Mont-Saint-Michel : “La Maison du Pèlerin est située en haut de la rue principale à droite (dernière maison).” Information donnée par le sanctuaire du Mont-Saint-Michel. Elle alimente largement mon imaginaire.

Aussi, à mon retour, j’actualiserai à nouveau le blog que j’avais ouvert en 2018. Celui créé lors de mon retour de la fin des terres en Galice : Sur le Chemin… l’Aquarelle.

Dans l’attente d’une aventure que j’inscris sous une bonne étoile, je vous invite à suivre ma progression par le biais de mes différents réseaux sociaux. A savoir via mon compte Linkedin. Ou, sur Instagram, les stories. Elles sont relayées sur Facebook.

Au plaisir de vous présenter mon travail d’aquarelliste très prochainement,

Avec l’envie de reprendre les ateliers dès mon retour, dont un sur le plateau du Bénou le 23 avril.

Amicalement,

Cécile.