[peindre à l’aquarelle en plein air]

cet été, voyagez autrement… (re) découvrez des sites béarnais par le biais d’une activité artistique, l’aquarelle !

à l’aquarelle, une palette d’aquarelliste, aquarelle cécile van espen, 2020

  • la flore des prairies et des saligues du béarn, tous les mardis au bord du lac des carolins

matériel fourni pour une première initiation…

contact

association art et environnement

tél. 06.84.85.97.86 ou par courriel

atelier plein air dans le parc du château de Pau

château de pau vu du parc; château souligné par le sommet d'arbres taillés au carré

tout au long de l’été, découvrez le parc du château de pau par le biais de la peinture à l’aquarelle en plein air. avec l’accord de la direction du site, tous les lundis, cécile van espen vous invite à une lecture aquarellée de ce site d’exception.

dans le respect des distances entre les personnes et des gestes d’hygiène

du 15 juin à fin septembre 2020

tous les lundis de 15h à 18h (annulé par temps de pluie)

tous niveaux confondus

point de rendez-vous : entrée de la rue mulot.

renseignements et inscription

château de pau vu du parc du château
château de pau, pau (64 – France), aquarelle plein air, cécile van espen, 30 x 40 cm, papier sans acide, 425 g/m2, 18 juin 2018

atelier d’après nature en plein air…

animation dans le respect des règles de distanciations et d’hygiène

dans le cadre de la lutte contre la propagation du Coronavirus, la salle municipale dans laquelle se tenait les ateliers du mardi à Lescar est fermée jusqu’à nouvelles directives.

à partir du 27 mai, les ateliers du mardi, ceux de 14h et de 16h se dérouleront en plein air, sur le site du lac des carolins à lescar (chemin lasbourdettes)

si le temps est pluvieux, les ateliers seront annulés

l’atelier de 18h est momentanément fermé

rendez-vous à l’emplacement de la buvette

ateliers animés par cécile van espenaquarelliste

matériel à ne pas oublier :

  • un tabouret, le matériel d’aquarelliste, l’eau et le bocal, un chiffon, un chapeau ou une casquette
  • du gel hydroalcoolique, un masque (port falcutatif)

Renseignements et inscription par courriel ou par téléphone au 06.84.85.97.86

En premier plan, à droite, un massif d'iris d'eau, jaunes, souligné en arrière plan par des branchages orange. sur la gauche, un platane puis en perspective, derrière les massifs, centrée sur la feuille, la partie basse d'un chêne. on devine l'eau du lac et ses berges sur la droite.
iris, lac des carolins, lescar (64 – France), aquarelle plein air, cécile van espen, 30 x 40 cm, papier sans acide, 425 g/m2, 14 avril 2020

[printemps en béarn] #fin

alors que l’actualité nous imposait un confinement et qu’une certaine morosité planait, mon activité professionnelle, aquarelliste plein air, m’amènait quotidiennement à sillonner les routes du béarn dans le respect des consignes sanitaires afin d’éviter la propagation du coronavirusCOVID-19.

durant ces deux mois, régulièrement, j’ai partagé mes travaux sur les différents réseaux sociaux que j’anime afin de vous faire profiter, modestement, de l’explosion du printemps. j’ai publié certaines de mes aquarelles, les dernières, celles saisies dans les rues de lescar ou dans notre belle région.

pour l’artiste que je suis, le printemps est une saison particulière dont il est impossible de faire l’impasse. la vie reprend ses droits avec impatience. l’explosion de la végétation apporte une grande légèreté aux paysages qui se trouvent rehaussés de couleurs acidulées, fraiches… la légèreté de la peinture à l’aquarelle, telle que je la pratique, est propice à rendre cette beauté éphémère.

par cette “intrusion” volontaire et régulière sur vos écrans, j’espère vous avoir apporté un peu poésie et de beauté. avec cette fenêtre ouverte, je vous ai invité à re-découvrir l’environnement qui vous entoure, à vous le re-approprier, à l’apprécier.

[printemps en béarn] #13

à l'aquarelle, 3 brins de muguet, en pied, avec leurs feuilles

dans mon petit jardin lescarien, le muguet était précoce et rare. avant qu’il ne fane, le 17 avril dernier, je me suis posée à même le sol pour saisir à l’aquarelle les quelques brins qui ont éclos. comme, ils étaient épars, je les ai regroupés sur le papier…

belle fête du 1er mai 2020 !

à l'aquarelle, 3 brins de muguet, en pied, avec leurs feuilles
3 brins de muguet, aquarelle plein air, cécile van espen, 24 x 32 cm, papier sans acide, 425 g/m2, 17 avril 2020

alors que l’actualité nous impose un confinement et qu’une certaine morosité plane, mon activité professionnelle, aquarelliste plein air, m’amène quotidiennement à sillonner les routes du béarn dans le respect des consignes sanitaires afin d’éviter la propagation du coronavirusCOVID-19.

régulièrement, je partagerai mes travaux sur les différents réseaux sociaux que j’anime afin de vous faire profiter, modestement, de l’explosion du printemps. je publierai certaines de mes aquarelles, les dernières, celles saisies dans les rues de lescar ou dans notre belle région.

pour l’artiste que je suis, le printemps est une saison particulière dont il est impossible de faire l’impasse. la vie reprend ses droits avec impatience. l’explosion de la végétation apporte une grande légèreté aux paysages qui se trouvent rehaussés de couleurs acidulées, fraiches… la légèreté de la peinture à l’aquarelle, telle que je la pratique, est propice à rendre cette beauté éphémère.

par cette “intrusion” volontaire et régulière sur vos écrans, j’espère vous apporter un peu poésie et de beauté. avec cette fenêtre ouverte, je vous invite à re-découvrir l’environnement qui vous entoure, à vous le re-approprier, à l’apprécier.

[printemps en béarn] #4

à l'aquarelle, une plaine fermée à l'horizon par un coteau aux tonalités de vert et d'or. en premier plan, un champs jaune de colza. au tiers du dessin, une ligne sur laquelle on devine deux corps de batiments soulignés par quelques arbres.

les champs de colza sont en fleurs ! à louvigny (64 – France), au nord du béarn, un champ associé à un ciel chargé apporte un éclairage tout particulier au moulin . la végétation des coteaux, exposés au sud, oscille entre le vert et l’or.

louvigny (64 – France), aquarelle plein air, Cécile Van Espen, 30 x 40 cm, sur papier sans acide, 425 g/m2, 2 avril 2020

alors que l’actualité nous impose un confinement et qu’une certaine morosité plane, mon activité professionnelle, aquarelliste plein air, m’amène quotidiennement à sillonner les routes du béarn dans le respect des consignes sanitaires afin d’éviter la propagation du coronavirusCOVID-19.

régulièrement, je partagerai mes travaux sur les différents réseaux sociaux que j’anime afin de vous faire profiter, modestement, de l’explosion du printemps. je publierai certaines de mes aquarelles, les dernières, celles saisies dans les rues de lescar ou dans notre belle région.

pour l’artiste que je suis, le printemps est une saison particulière dont il est impossible de faire l’impasse. la vie reprend ses droits avec impatience. l’explosion de la végétation apporte une grande légèreté aux paysages qui se trouvent rehaussés de couleurs acidulées, fraiches… la légèreté de la peinture à l’aquarelle, telle que je la pratique, est propice à rendre cette beauté éphémère.

par cette “intrusion” volontaire et régulière sur vos écrans, j’espère vous apporter un peu poésie et de beauté. avec cette fenêtre ouverte, je vous invite à re-découvrir l’environnement qui vous entoure, à vous le re-approprier, à l’apprécier.

[printemps en béarn] #1

Au coeur d'une végétation dense, on devine un vieux pont à deux arches. Les tonalités varient du vert-jaune au rose-orangé

alors que l’actualité nous impose un confinement et qu’une certaine morosité plane, mon activité professionnelle, aquarelliste plein air, m’amène quotidiennement à sillonner les routes du béarn dans le respect des consignes sanitaires afin d’éviter la propagation du coronavirus.

régulièrement, je partagerai mes travaux sur les différents réseaux sociaux que j’anime afin de vous faire profiter, modestement, de l’explosion du printemps. je publierai certaines de mes aquarelles, les dernières, celles saisies dans les rues de lescar ou dans notre belle région.

pour l’artiste que je suis, le printemps est une saison particulière dont il est impossible de faire l’impasse. la vie reprend ses droits avec impatience. l’explosion de la végétation apporte une grande légèreté aux paysages qui se trouvent rehaussés de couleurs acidulées, fraiches… la légèreté de la peinture à l’aquarelle, telle que je la pratique, est propice à rendre cette beauté éphémère.

par cette “intrusion” volontaire et régulière sur vos écrans, j’espère vous apporter un peu poésie et de beauté. avec cette fenêtre ouverte, je vous invite à re-découvrir l’environnement qui vous entoure, à vous le re-approprier, à l’apprécier.

le 26 mars, je me suis rendue, entre saint-faust-de-haut et aubertin, dans la vallée de la juscle pour peindre le pont romain ou roman, c’est selon. les premières feuilles des noisetiers sortent, les fougères commencent à dérouler leurs feuilles alors que les ronces ont toujours leur tenue d’hiver : des lianes aux couleurs chaudes. d’ici à quelques semaines, le petit pont sera entièrement recouvert d’une végétation abondante…

Vallée de la juscle (aubertin, 64 – France), aquarelle plein air, Cécile Van Espen, 30 x 40 cm, papier sans acide, 425 g/m2, 26 mars 2020

[atelier de peinture à l’aquarelle d’après nature]

les prunus à l’honneur

Ce 18 février 2020, sortie au grand air, dans les rues de lescar, pour les participants aux ateliers de peinture à l’aquarelle d’après nature de lescar (64 – france), des tranches horaires de 14h et 16h. le thème du jour qui était proposé par cécile van espen, animatrice : les prunus.

Vous aimez peindre, rejoignez le groupe !

autour du prunus, cécile van espen vous propose : la vie en rose !

[atelier plein champs]

… à la cueillette de l’aragnon

pour art et environnement, cécile van espen, aquarelliste, ouvre un atelier de peinture à l’aquarelle sur le site de la cueillette de l’aragnon. au fil des mois, du climat… mettez en aquarelle les légumes ou les fruits de saison et… la vie d’un site en osmose avec la nature.

l’atelier se déroule en plein champs, sous serre ou dans un espace abrité en fonction du temps.

de dos, cécile van espen peint un tas de citrouilles
citrouilles, photo cueillette de l’aragnon, 2019

en octobre : dimanche 6, mercredi 9, dimanche 13 et dimanche 20 de 14h à 16h

tous niveaux confondus

15 € l’atelier + 1,50 € de billetterie.

renseignements et inscription par mail ou par téléphone 06.84.85.97.86.

paiement sur place, à l’épicerie avant l’ouverture de l’atelier.

Attention ! matériel non fourni

pensez à apporter votre atelier d’aquarelliste, de l’eau, un chapeau ou une casquette, un tabouret ou fauteuil

[les ateliers de art et environnement]

peindre à l’aquarelle d’après nature

tous les lundis et mardis après midi, art et environnement propose des ateliers de peinture à l’aquarelle d’après nature.

toutes les semaines, des thèmes différents sont proposés, accessibles aux débutants comme aux initiés. ils sont animés par cécile van espenaquarelliste.

deux lieux pour deux approches différentes…

objectifs :

  • observer
  • comprendre
  • échanger
  • interpréter
  • partager
photo cécile van espen, 2019

tous les lundis, de 13h30 à 15h30

dans l’espace atelier de cultura lescar, quartier libre

inscription et paiement sur le site internet classcrea

pour adultes

tous les mardis, 3 ateliers de 1h30, à 14h, à 16h et à 18h

au local collectif résidentiel haut de la banère, 2-4 rue des remparts à lescar, mis à disposition de l’association art et environnement par la ville de lescar. l’orientation au nord de grandes baies vitrées permet à la petite salle de bénéficier d’un bel éclairage naturel.

infos pratiques

  • ouverture des portes à 13h30
  • inscription à l’atelier
  • 10 personnes maxi par atelier
  • 13 € l’atelier, 66 € la carte de 6 ateliers
  • pour adultes
  • renseignement et inscription par mail ou par téléphone 06.84.85.97.86